NOSY FALY

Aux côtés de l’Association Nosy Faly, la Fondation Akuo construit avec les habitants de l’île un nouveau modèle de développement, où la préservation de l’environnement n’est plus une contrainte mais le moteur d’une économie pérenne.  La Fondation Akuo soutient l’ANF dans ces nombreux projets qui ont pour missions : l’éducation des populations locales au développement durable, l’amélioration du niveau de vie par la mise en place de collectes agricoles, et la protection environnementale. Le plan de développement de l’île s’étend sur 10 ans et à terme, l’objectif est de permettre aux populations d’assurer à elles seules leur niveau de vie grâce à la maîtrise des outils de développement qui leur ont été appris.

 

Ce projet s’articule autour de 4 volets :

  • La création d’une ferme biologique, générant emplois et revenus ainsi que de nouvelles sources d’alimentation pour les habitants : L'association implante une ferme biologique, développant une nouvelle filière économique durale sur l’île, offrant aux 3 000 habitants l’opportunité d’envisager d’autres métiers que la pêche dont les ressources s’amenuisent. Par le biais de cette ferme, l’ANF rémunère les populations locales qui collectent les produits agricoles tels que le poivre, le calophyllum et les citrons verts. Le projet comprend un volet pédagogique très important car les habitants n’ont jusqu’ici que très peu exercé de métiers agricoles, ne serait-ce que dans leurs parcelles qui sont pour la plupart inexploitées.

 

  • La création d’une école bioclimatique, conçue entièrement en matériaux naturels et initiant les enfants aux enjeux de la sauvegarde de l’environnement et de l’agriculture durable : L'école actuelle de Nosy Faly n'a pas assez de salles de classe et est construite principalement avec des plantes séchées qui se dégradent rapidement ce qui met en danger les élèves et les professeurs. L'enseignement classique est complété par des enseignements sur le développement durable et la protection de l’environnement, tout en offrant un cadre d’apprentissage de qualité. 

 

  • La protection environnementale de l'île : Dans le but de protéger l’île au niveau environnemental, depuis 2006, une Communauté Locale de Base (CLB) est chargée d’établir des normes environnementales. La prochaine étape est le classement de cette zone en catégorie « Paysages Harmonieux Protégés ». Cela permettra de préserver l’île (terre et zone maritime environnante) et d’éviter de reproduire les erreurs des îles voisines, où l’on constate une implantation immobilière déjà très importante qui provoque de nombreuses dégradations de l’environnement. De plus, le classement en Zone Naturelle Protégée (ZNP) permettra la promotion et le développement de l’écotourisme et interdira toute infrastructure de tourisme de masse.

  • La mise en place d'un système de collectes des déchets : Une collecte des déchets, faite par un collecteur équipé d’une charrette tirée par un zébu et de sacs de tri, a été mise en place dans le but de protéger l’île de la pollution provenant majoritairement des emballages plastiques et des piles. Chaque village sera également équipé de deux poubelles de tri accompagnées de panneaux expliquant leur utilité aux villageois.